Installation, couts et performances

Installation, coût et performances des pompes à chaleur EAU/SOL permettant de chauffer la maison avec le sol de l’extérieur et autres

 

1 – Installation et cout

Selon le type d’installation, les couts varient substantiellement.

1.1 – Exemples de coûts basées sur les valeurs moyennes indiquées par l’ADEME, captage de la chaleur dans le sol

 

Dans le cas de la géothermie, le cout de mise en œuvre d’une PAC avec capteurs horizontaux est d’environ 90€ (valeur à titre d’exemple) par m² à chauffer. Soit pour une maison de 120 m², un total de 11000€ environ.
Pour enterrer les capteurs, il faut prévoir une surface extérieure entre 1,5 et 2 fois la surface à chauffer, soit entre 180 m² et 240 m².
La mise en œuvre avec capteurs verticaux est plus onéreuse car elle nécessite un forage, soit environ 160€ par m² à chauffer.
Il est possible d’utiliser la PAC pour chauffer l’eau chaude, avec un cout supplémentaire.

 

Les deux types de pompes à chaleur à des fins géothermiques pour la maison : coûts et comparaison

PAC à détente directe
Chauffage d’appoint pas nécessaire
Eau chaude sanitaire production possible en période de chauffage
Rafraîchissement pas possible sur plancher chauffant,
possible avec des ventilo-convecteurs
Adaptabilité difficulté avec le plancher, si souhait éventuel
de changer de mode de production de chaleur
Avantages • système simple
• coût limité
Inconvénients • quantité de fluide frigorigène
• étanchéité du circuit primordiale
• utilisation des capteurs verticaux impossible
Coûts • d’investissement : de 70 à 100 € TTC par m 2 chauffé hors eau chaude sanitaire et rafraîchissement
• de fonctionnement ; de 2,3 à 3,5 € TTC par m 2 et par an

PAC à fluides intermédiaires
Chauffage d’appoint pas nécessaire
Rafraîchissement possible et bien maîtrisé
Avantages • peu de fluide frigorigène
• fluide frigorigène confiné dans la PAC
• le circuit de chauffage peut être conservé, si souhait éventuel de changer de mode de production de chaleur
• installation des capteurs simple
Inconvénients • coût d’investissement supérieur à la détente directe pour les petits logements
Coûts

• d’investissement :
Systèmes à capteurs horizontaux
de 85 € TTC par m 2 chauffé (option chauffage)
à 135 € TTC par m 2 chauffé (option chauffage et
rafraîchissement)
Systèmes à capteurs verticaux
de 145 à 185 € TTC par m 2 chauffé
• de fonctionnement : de 2,3 à 3,5 € TTC par m 2 et par an

 

1.2 – Exemples de coûts basées sur les valeurs moyennes, captage de la chaleur dans l’air

 

Pour mettre en place une PAC Air/Eau qui puise la chaleur directement dans l’air extérieur pour chauffer via un plancher chauffant, plus ou moins 75€ par m² à chauffer.

 

2 – Consommation

Pour indication, en approximant, si vous dépensez 100€ par an pour chauffer avec le chauffage électrique, vous dépensez 25 avec la géothermie,  63 avec le gaz propane, 41 avec le fioul ou le gaz naturel.
MISE EN GARDE : ceci est une valeur indicative, la consommation peut s’avérer beaucoup plus importante dans certains cas : voir COP, coefficient de performance.

 

3 – Durée de vie

Supposée entre 15 et 20 ans.

 

4 – Intégration d’une pompe à chaleur à un ancien système de chauffage

Généralement, on ne peut pas remplacer une chaudière par une pompe à chaleur si le réseau de distribution est constitué de radiateurs classiques car ces derniers sont prévus pour une température d’eau élevée. Il faut, soit des radiateurs basse-énergie, soit un plancher chauffant pour distribuer l’eau chauffée par une PAC.

Par contre, la pompe à chaleur peut être combinée à une chaudière existante. La pompe servant à préchauffer l’eau en entrée de la chaudière. Cela peut être une bonne solution pour s’adapter à un système déjà en place avec une chaudière en bon état.

 

5 – Financements, aides

Il existe plusieurs aides financières dont réduction d’impôts pour ce type d’installation, par exemple un crédit d’impot de 40% accordé par l’état pour l’achat d’une pompe à chaleur (voir les liens ci-dessous pour les conditions). Ce crédit est destiné à l’achat du matériel, pompe à chaleur géothermique équipée (exceptés les coûts de forage et les frais de terrassements).
Le crédit d’impôt loi de finances 2005 est valable jusqu’au 31 décembre 2009.

Plus d’informations sur ces aides :

Portail gouvernemental sur l’énergie :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *